Essai Volvo V60 Cross Country D4 AWD, le sérieux scandinave

Volvo V60 Cross Country Xénium

  • 190 ch, 11V, 149 g/km CO²
  • Présentation intérieure
  • Équipements & Ergonomie
  • Agrément de conduite
  • Confort & Comportement routier
  • Transmission intégrale
  • Volume du coffre
  • Consommation
  • Transmission intégrale disponible qu'avec le D5
  • Rayon de braquage
  • Tarif modèle : à partir de 30 400€ (V60)
  • Tarif modèle à l'essai : à partir de 40 720€ (V60 Cross Country)
Pour embellir son break, le constructeur suédois propose une version baroudeuse. Essai Volvo V60 Cross Country.
Sommaire

Essai Volvo V60 Cross Country : Présentation

Essai Volvo V60 Cross Country D4
Le break V60 n’échappe pas à la traditionnelle version Cross Country, qui le rend encore plus séduisant.

Présente depuis plus de vingt ans dans la gamme, les déclinaisons Cross Country sont toujours d’actualité sur les breaks du constructeur suédois. Inaugurée en 1997 sur le V70, cette variante à succès a même donné lieu à un modèle inédit, le XC70. Présente dans la gamme du V40, cette déclinaison est également proposée sur le grand frère, le V60.

Déjà séduisant à la base, le V60 l’est encore plus lorsqu’il est associé au badge Cross Country, qui le transforme en break baroudeur. En plus d’une garde au sol surélevée de 65 mm, il s’équipe d’éléments visuels assez distinctifs, sabots de protection à l’avant et à l’arrière, bas de caisse latéraux en argent brillant, passages de roues marqués, double sortie d’échappement chromée et rails de toit en aluminium. Des jantes spécifiques de 18 pouces au ton diamanté/anthracite ou noir mat sont offertes de série, il est possible d’opter aussi pour du 19 pouces en option comme sur notre modèle. Contrairement au V60 standard, le Cross Country est proposé avec les deux derniers niveaux de finition de la gamme, Summun et Xénium.

Essai Volvo V60 Cross Country : À bord

Essai Volvo V60 Cross Country D4
Si l’intérieur prend un coup de vieux face aux dernières productions de la marque, il ne démérite pas en matière de qualité perçue.

A bord, certes le V60 prend un coup de vieux par rapport aux derniers modèles du constructeur (XC90/S90/V90) mais pour autant nous avons toujours plaisir à s’installer à son volant, admirer et effleurer les éléments du tableau de bord garnis de matériaux d’excellente facture. Les assemblages sont sérieux et plusieurs harmonies peuvent être choisies, notre modèle combinait une sellerie cuir sport beige/anthracite avec pavillon de toit anthracite et incrustations en noyer scandinave. Les compte-tours numériques sont personnalisables avec trois graphismes au choix, du rouge pour le dynamisme, au vert en passant par du marron. A l’usage, on apprécie la position de conduite, le volant à jante épaisse et l’ergonomie générale dont les nombreux boutons peuvent rebuter mais qui s’avèrent au final utiles. L’écran multimédia de 7 pouces qui fait petit par rapport à la concurrence est cependant bien positionné, très intuitif, il offre de nombreuses fonctions, des applications web, un hotspot wifi et un système de navigation clair et précis. Ce véhicule nordique dispose en série d’un chauffage électrique additionnel qui permet la diffusion d’air chaud dès le démarrage du moteur, pratique en hiver ! La finition Summum ajoute le pare-brise chauffant.
Essai Volvo V60 Cross Country D4A l’arrière, deux adultes peuvent prendre place confortablement, espace aux jambes et garde au toit sont généreux. Pour les bambins, Volvo propose deux rehausseurs ajustables sur deux positions dissimulés dans les sièges en option (Pack Famille-350€), bien vu. Le point faible du V60 c’est son coffre, la berline ne proposant déjà que 380 litres de chargement, le break n’en offre pas beaucoup plus avec seulement 430 litres. Banquette rabattue on obtient 1.241 litres mais le seuil de chargement haut ne facilite pas la tâche. Le break suédois se rattrape avec une multitude de rangements à bord à l’avant comme à l’arrière.



Essai Volvo V60 Cross Country : Au volant

Essai Volvo V60 Cross Country : Bilan

Malgré le poids des années, le Volvo V60 reste un bon véhicule, prêt à avaler les kilomètres en soignant ses occupants et sortir des sentiers battus occasionnellement. Confortable et sécurisant il représente parfaitement le sérieux du constructeur. Le cinq cylindres D4 AWD distille un bon agrément de conduite au quotidien au détriment de passages à la pompe fréquents.

Essai Volvo V60 Cross Country : Nos photos

Volvo V60 Cross Country Xénium – Sable Lumineux métallisé

Laisser un commentaire

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Sommaire

Derniers articles

Essais par catégories

Citadines
Compactes
Berlines
SUV / Crossover
Monospaces
Coupés
Cabriolets
Pick-Up
Sportives
Hybrides
Électriques
Rétro

Essais par constructeurs

Dernière vidéo

Essais aléatoires

  • Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email